Rechercher
  • Cyber-Egide

L'ingéniérie sociale : une porte toujours ouverte pour récolter des informations

Si les données sont de mieux en mieux protégées au niveau informatiques, il n'est pas toujours nécessaire d'être sur un serveur pour évaluer la sécurité d'une entreprise, c'est tout du moins ce qu'ont montré certains intervenants lors du HackFest. Ainsi, six entreprises au Canada (3M Canada, CN, Ceridian, Loblaws, Irving Oil et L’Oréal ) ont été appelé pour avoir dé précisions quant à leur système informatique et les deux tiers des entreprises ont fourni des informations sur leur antivirus, OS et navigateur internet. Le test a aussi montré que certains allaient sur des pages ciblées. Même si toutes les personnes n'ont pas donné les informations souhaitées, il suffisait de rappeler pour tomber sur une autre personne qui était plus à même de fournir les informations. Cela montre une hétérogénéité dans l'approche qu'ont les employés face à la sécurité informatique. Des efforts reste donc à faire, car il reste plus facile pour un hacker de pousser une personne à cliquer sur un lien que de hacker une entreprise sans cette porte d'entrée.

#hackfest #call #information #socialengineering #canada

7 vues
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Yelp Social Icône

© 2019 Cyber-Egide

CGU
Mentions légales

06 45 99 58 60